MENU

Hélène Delprat

Plasticienne

text

Inspirée par la littérature (Les Métamorphoses d’Ovide), le cinéma (Les Enfants terribles),ou encore la radio, Hélène Delprat développe au travers d’une pratique quotidienne à laquelle participent à la fois le dessin, la peinture, la photographie, les archives, ou la vidéo, un travail plein d’auto-dérision, sorte de « livre d’heures » à la fois grinçant et sensible dans lequel se mêlent fiction et documentaire. Elle aime l’idée de la mort drôle, monstrueuse, extravagante, mélancolique… Ses interviews vraies ou fausses, ses dessins radiophoniques et ses collections d’articles complètent cette sorte d’inventaire d’un monde fait de hasard et de programmation. Son travail est tout autant traversé par les questions de l’enregistrement, de la mémoire, de l’identité, que du voyage.
Hélène Delprat enseigne le dessin aux Beaux-Arts de Paris depuis 2014.

Il faut le voir. C’est ce que je dirais. Le voir pour le croire. Qu’est-ce que ce miracle ? Des personnes bien différentes de nous là sur un plateau de théâtre, et qui travaillent sans nos logiques et parfois si. Pas si facile d’en parler. Que cela puisse exister / ces acteurs étranges, ces metteurs en scène et éducateurs, ce groupe, est incroyable… Jamais je n’ai cessé en les observant ensemble ou seuls (ensemble et pourtant seuls) d’être étonnée, émue, bouleversée. Et quels moments passés à travailler et à rire tant ils sont inattendus, vivants, ingénus ou graves. Inquiets aussi, et exigeants. Exigeants dans leur vie, sauvés par le théâtre. Catalyse est incroyable.

Hélène Delprat