MENU

Jellyfish ou nos mondes mouvants

Mise en scène et scénographie de Jean-François Auguste

Texte de Loo Hui Phang

text

Jeu. 12 janv. 2023 — 20h30

SEW — Morlaix

Billetterie bientôt disponible

Cie For Happy People and Co

 

Texte Loo Hui Phang

Mise en scène et scénographie Jean-François Auguste

 

Avec Shannen Athiaro-Vidal et Xavier Guelfi

 

Collaboration artistique Morgane Bourhis

Musique Joseph D’Anvers

Lumières Niko Joubert

Costumes Fédéric Baldo

Régie Générale Nicolas Bordes

 

Production For Happy People & co

Co-Production La Comédie de Caen CDN de Normandie, Le Centre National pour la Création Adaptée, Les Passerelles Scène de Paris Vallée-de-Marne

 

Avec le soutien du Théâtre Joliette, Scène conventionnée art et création, expressions et écritures contemporaines à Marseille, dans le cadre des résidences de création

Avec la participation artistique du Studio d’Asnières-ESCA

Avec le soutien du département de Seine-et-Marne (77) dans le cadre de l’aide à la création

Ce texte est lauréat de l’Aide à la création de textes dramatiques – ARTCENA

 

La compagnie est Artiste associé à la Comédie de Caen, CDN de Normandie, et au Centre National pour la Création Adaptée.

 

La compagnie est soutenue par la Direction Régionale des Affaires Culturelles.

Après Tendres fragments de Cornelia Sno, touchant portrait d’un garçon autiste Asperger, la compagnie For Happy People & Co poursuit son exploration de l’adolescence et de ses marges.

Jellyfish met en scène l’étonnante rencontre entre C.U., comme “see you” : “je te vois”; et Peggy, la fille du nouveau compagnon de sa mère. Depuis quelques semaines, C.U. subit une étrange mutation : sa peau se couvre d’une étrange texture, iridescente comme la membrane d’une méduse. Coupé du monde extérieur, il consacre son existence à l’observation, quasi scientifique, du genre humain à travers ses réseaux sociaux.

Peggy est non-voyante, mais devient paradoxalement le regard de C.U. vers le monde réel, alors que ce dernier l’initie aux codes de l’empire du selfie. Leur relation se construit pas à pas, de l’attirance physique à l’amitié, en passant par l’amour fusionnel, la fascination, la répulsion… Au contact de Peggy, C.U. reprend sa place dans le monde, autant que le monde s’infuse de nouveau en lui.

Une pièce aussi unique que l’adolescence : insaisissable, poétique et parfois même fantastique.

TOUTE LA PROGRAMMATION