MENU

Vignette(s)

text

Mar. 12 juill. 2022 — 20h30

Mer. 13 juill. 2022 — 20h30

Salle de spectacle du SEW
Chorégraphes

Volmir Cordeiro, Maguy Marin, Bernardo Montet

Les interprètes de Catalyse

Tristan Cantin, Manon Carpentier, Guillaume Drouadaine, Christelle Podeur, Jean-Claude Pouliquen, Sylvain Robic et Emilio Le Tareau

Accompagnement éducatif de Catalyse

Erwanna Prigent et Julien Ronel

Production

Compagnie Mawguerite

Coproduction

Centre National pour la Création Adaptée

En partenariat avec

l’ESAT Genêts d’Or / Atelier Catalyse

Coproduction

Cie Mawguerite

CNCA – Morlaix

Théâtre National de Bretagne – Rennes

Théâtre Louis Aragon – Scène conventionnée d’intérêt national Art et création – danse – Tremblay-en-France

 

Avec le soutien du Ministère de la Culture – DRAC Bretagne aide au projet danse et du Conseil départemental du Finistère.

 

La Compagnie est aidée au fonctionnement par le Conseil Régional de Bretagne, Morlaix Communauté.

Pour cette création, Bernardo Montet a invité deux autres grands chorégraphes, Maguy Marin et Volmir Cordeiro, à le rejoindre à travers un geste artistique puissant : transmettre, chacun, un fragment de son répertoire aux interprètes de Catalyse, en s’adaptant à la singularité de ces interprètes uniques. Et ainsi leur offrir d’être détenteur du patrimoine de la danse.

Les trois formes chorégraphiques transmises sont :

— L’oeil, la bouche et le reste, de Volmir Cordeiro (2017)

— May B, de Maguy Marin (1981)

— Soleil du nom, de Bernardo Montet (2016)

Chaque chorégraphe interroge l’idée de transmission, ce qu’elle sollicite du langage, de l’adaptation et de l’imaginaire. Tous sont ouverts et curieux de ce qui va naitre de cette rencontre, là où il ne s’agit pas de « répéter quelque chose qui a déjà été fait », mais bien de re-créer ensemble un geste chorégraphique. Les interprètes de Catalyse vont traverser et découvrir des écritures chorégraphiques différentes et au final, être « le  commun » qui réunit ces trois vignettes au sein d’une même création.

La transmission au coeur de ce projet artistique, touche la question plus large de ce qui fait le commun, de ce qui s’exprime et se partage; ici, sur un plateau de danse.

Entretiens avec les chorégraphes

 

J’ai toujours pensé que les acteurs de Catalyse sont profondément danseurs. En dehors de toutes les techniques de danse, ils nous incitent à quelque chose de nouveau. Entre la chair du corps humain et la chair du monde, ils tentent de nommer ce qui n’a pas encore de nom. Vignette(s), c’est inscrire la notion du Vulnérable dans le Transmettre. C’est inviter des chorégraphes à partager cette intuition, cette conviction en transmettant aux acteurs de Catalyse, avec grande veillance et disponibilité, un fragment de leur répertoire qu’ils devront adapter à la singularité que sont ces artistes, handicapés physiques et mentaux. Par ce geste, confier à ces artistes d’être la mémoire vivante d’une partie du répertoire de la danse.

 
L’objectif, pour chacun de nous, est de revendiquer sa propre création. Mais il s’agit surtout de
transmission. Chacun adapte sa façon de transmettre. »

Bernardo Montet

TOUTE LA PROGRAMMATION