MENU

Les Oiseaux

Création 2012

text
Mise en scène

Madeleine Louarn

Chorégraphie

Bernardo Montet

Texte

Frédéric Vossier

Collaboration artistique

Jean-François Auguste

Avec les comédiens de l’atelier Catalyse

Tristan Cantin, Claudine Cariou, Christian Lizet, Anne Menguy, Christelle Podeur, Jean-Claude Pouliquen, Sylvain Robic

Souffleuse

Stéphanie Peinado

Accompagnement pédagogique

Erwana Prigent

Scénographie

Marc Lainé

Lumière

Michel Bertrand

Son

David Ségalen

Vidéo

Guillaume Mercier

Régisseur général

Jean-Luc Briand

Costumes

Claire Raison

Couturières

Claire Schwartz, Ludivine Mathieu

Production déléguée

Théâtre De L’entresort

Coproduction

Le CDDB-Théâtre de Lorient-Centre Dramatique National, Le TNB-Centre Européen de Théâtre et Chorégraphie, Le Théâtre De Nîmes, Le Théâtre Du Pays De Morlaix, Compagnie Mawguerite, Le Théâtre De L’entresort, L’ESAT Des Genêts D’or

Soutenu Par

La Fonderie au Mans

Subventionné Par

La Direction Régionale des Affaires Culturelles de Bretagne, le Conseil Régional de Bretagne, le Conseil Général du Finistère, Morlaix Communauté, la Ville de Morlaix

Création En Résidence

Au CDDB-Théâtre de Lorient-Centre Dramatique National

Madeleine Louarn est artiste associée au CDDB

CDDB – Théâtre de l’Entresort
— mercredi 7 novembre 2012
— jeudi 8 novembre 2012
— vendredi 9 novembre 2012
— samedi 10 novembre 2012
— dimanche 11 novembre 2012

Festival Mettre En Scène Théâtre National de Bretagne – Salle Ropartz
— mercredi 14 novembre 2012
— jeudi 15 novembre 2012
— vendredi 16 novembre 2012
— samedi 17 novembre 2012

Festival d’automne – La Ferme du Buisson
— jeudi 22 novembre 2012
— vendredi 23 novembre 2012
— samedi 24 novembre 2012
— dimanche 25 novembre 2012

Nouveau Théâtre d’Angers
— mardi 12 mars 2013
— mercredi 13 mars 2013
— jeudi 14 mars 2013
— vendredi 15 mars 2013

Le Théâtre de la Fonderie – Le Mans
— jeudi 21 mars 2013
— vendredi 22 mars 2013

Le Théâtre du Pays de Morlaix à l’espace du Roudour
— mercredi 27 mars 2013
— jeudi 28 mars 2013

Centre Dramatique National de Caen Théâtre des Cordes
— mardi 2 avril 2013
— mercredi 3 avril 2013
— jeudi 4 avril 2013
— vendredi 5 avril 2013

Le Quartz – Brest
— mardi 16 avril 2013
— mercredi 17 avril 2013

Théâtre de Nîmes
— mardi 24 février 2015

Festival Les Hivernales d’Avignon
— vendredi 27 février 2015

Avec Les Oiseaux, nous plongeons dans un champ que nous avons souvent effleuré et très souvent désiré mettre en scène : la comédie. La singularité des acteurs de l’atelier Catalyse se retrouve aussi dans l’humour. Leur puissance comique passe du rire large et massif à la grâce légère et ridicule, ils ont un humour qui se situerait entre les Marx Brothers et Totò et Ninetto dans Uccellacci e Uccellini de Pasolini. La légèreté et le ridicule y sont associés à naïveté et à enthousiasme.

Pour filer dans la ligne dadaïste, nous bâtissons un univers à la fois chorégraphique, musical, et emplumé, et choisissons une musique électro-punk, massive, déjantée, subversive et drôle. Nous lui donnons ce qu’il faut de dérision et de décalage pour faire écho aux critiques assassines que cette comédie porte à la démocratie corrompue. Chaque création est un nouveau franchissement. Jusqu’à ce jour, nous avons plutôt choisi de privilégier les pièces accentuant le rapport au non sens et au fantastique. Aujourd’hui, le désir de rire est le plus fort. Un rire pour choisir la vie, l’émancipation : une libération. C’est un comique qui peut être grotesque et gracieux en même temps, poétique et loufoque.

Ici le ridicule ne tue pas, il réjouit.

La fable

Deux citoyens d’Athènes fuient la ville, mère de la démocratie, ses créanciers et ses procès divers. Ils cherchent une autre ville où se réfugier et pour cela s’adressent à Térée, un homme transformé en Huppe. Après palabres et arguties, ils convainquent les oiseaux de construire une ville entre les nuées et la terre et de devenir les intercesseurs incontournables entre les hommes et les dieux. La réalisation de ce projet est l’occasion de nombreuses scènes comiques où l’on voit des hommes cupides, méchants et retords se faire débouter et des dieux un peu sots se faire ridiculiser.